Morihei Ueshiba fondateur de l’Aïkido


Morihei Ueshiba, fondateur de l'aïkidoMorihei Ueshiba est né le 14 décembre 1883 à Tanabé, au Japon. De faible constitution, souvent malade, sa famille le pousse à pratiquer de nombreux exercices physiques : natation, sumo. A l’âge de 17 ans, il se rend à Tokyo pour étudier le Ju-Jitsu au Tenshin Shinto-ryu du maître Tokusaburo Tozawa. A 20 ans, il s’engage dans l’armée et est affecté près d’Osaka, où, il s’entraîne à l’art du sabre, de la baïonnette (jutte jutsu) sous la direction de Masakatsu Nakai. Il participe enfin à la guerre russo-japonaise en Manchourie avant de quitter l’armée en 1906.

Après avoir exercé plusieurs métiers, il rencontre en 1915 maître Sokaku Takeda qui lui enseigne les techniques du Daitoryu aïki jutsu. Ueshiba consacre beaucoup de temps et d’argent à cet apprentissage dans lequel se trouve la source de l’art qu’il développera par la suite. En 1919, il ouvre son premier dojo où il développe sa propre idée du budo, sous les noms successifs de Daito ryu ju jutsu, Daito ryu aïki ju jutsu puis Aïkijujutsu en 1922. Durant cette période, il continue à recevoir l’enseignement de maître Takeda.

Vers 1924, il fait la synthèse entre l’enseignement spirituel d’Onisaboro Degushi, qui animait le groupe religieux pacifiste Shinto Omoto Kyose, et celui des arts martiaux. Pour lui, le vrai budo ne conduit pas à vaincre son adversaire par la force mais à préserver la paix, à accepter et à favoriser l’épanouissement de tous les êtres. En 1927, Ueshiba s’établit à Tokyo. Il y enseigne son art sous le nom d’Aïkibudo qui deviendra, en 1942, l’Aïkido

AI : Harmonie

KI : énergie

DO : la voie.

Sa réputation grandit dans tout le pays. Il est invité à faire de nombreuses démonstrations dans tout le pays. Pendant la guerre, il s’installe à Iwama, près de Tokyo. Il y pratique l’agriculture et y parfait son art. A la fin de la guerre, les américains, qui ont interdit toutes les pratiques martiales au Japon, autorisent la reprise de l’enseignement de l’Aïkido en raison de son caractère pacifique. L’Aïkido se développe à travers le monde : aux Etats-Unis, en France, en Allemagne, en Suède et au Danemark. Morihei Ueshiba acquiert le titre de O’Sensei (grand maître). Il continue à perfectionner son art à Iwama.

En 1969, il tombe malade et meurt le 26 avril de la même année emporté par un cancer foudroyant.